dubois-clement-scenographe-decors-theatre-accessoires- événements dubois-clement-scenographe-decors-theatre-accessoires- événements dubois-clement-scenographe-decors-theatre-accessoires- événements dubois-clement-scenographe-decors-theatre-accessoires- événements dubois-clement-scenographe-decors-theatre-accessoires- événements dubois-clement-scenographe-decors-theatre-accessoires- événements dubois-clement-scenographe-decors-theatre-accessoires- événements dubois-clement-scenographe-decors-theatre-accessoires- événements dubois-clement-scenographe-decors-theatre-accessoires- événements dubois-clement-scenographe-decors-theatre-NJJ19 dubois-clement-scenographe-decors-theatre-NJJ19 dubois-clement-scenographe-decors-theatre-NJJ18

NEVERLAND (jamais, jamais) – Julien Rocha / Cie le souffleur de verre

  • . Spectacle vivant
  • 21 Jan 2020
  • Cie Le souffleur de Verre

La pièce :

A quoi rêvent les enfants aujourd’hui ? Quels sont leurs projets ?
(Suivraient-ils Wendy la petite fille de bonne famille au destin tout tracé ou Peter l’enfant sans loi ?) Et de quoi rêvent-ils : quels sont leurs rêves nocturnes, leur Neverland ? Quels sont les univers incroyables qu’ils créent en eux mêmes. Je vais questionner le formatage de nos pensées et travailler sur « l’inconscient » et « le nommé », notre besoin de s’évader. Comment sortir des cadres imposés et profiter de sa liberté ? L’enfant peut s’inviter au rêve, quitter son monde concret et dépasser ses sens dans d’autres visions de lui-même par différents biais dont les jeux vidéo. Ces derniers prennent de plus en plus de place dans nos vies qui se colorent, se formatent, se pixellisent. « Selon une étude menée en France, les jeunes de 4 à 14 ans passent en moyenne trois heures par jour devant les écrans. Avec l’arrivée des tablettes, un enfant sur quatre a désormais son écran personnel… ». L’enfant se projette dans d’autres univers, en est le héros, les développe (Avatars, Minecraft, …etc). Est-il le jouet ou le maître de ces univers parallèles ? L’aident-ils à comprendre son réel ou l’en éloigne-t-il ?

Principe scénographique :
Au fil de nos discussions avec julien, nous nous efforcions de trouver une ligne directrice déterminant la dramaturgie de cet espace.
Nous nous somme retrouvé sur une idée : Peter pan ne veut pas grandir car il a peur d’échouer, peur de se rétamer sur la plage. L’idée était là : une épave.
Cette carcasse de bateau était l’endroit juste pour notre drame, elle est le reste de quelque chose, d’une histoire déjà vécue.
Cet objet évoque tour à tour l’univers des pirates, la machinerie du théâtre, les dents du crocodile, les abîmes des sirènes.
Les plus pragmatiques verront un vieux décor de théâtre que 2 ados squattent et les plus imaginatifs se retrouveront à bord du Queen Anne’s revenge.
Un univers assez large pour inviter l’imaginaire de chaque spectateur. Son volume reste au service du jeu, c’est un espace praticable, une machine à jouer , un tremplin à idées pour fuir la réalité jusqu’à se délester de la pesanteur.
En opposition a cet univers assez dense, est né celui de la chambre de Wendy, simple, épuré, noir et blanc.
Il ne restait plus qu’a jouer entre les images, les entremêler, les transformer comme dans un rêve éveillé. Les praticables deviendront un pont de bateau,le toit de la cabane des lost boys,les rochers de l’îles aux indiens. Dans la même direction, La lune se transforme en crâne du drapeau pirate, vanité annonçant le destin de crochet jusqu’à en devenir son linceul.
Clément Dubois.

(Librement inspiré dePeter Pan)

Texte et mise en scène Julien Rocha
Dramaturgie
Elsa Imbert
Assistanat à la mise en scène
Delphine Grept
Comédiens
Julien Bodet, Hélène Cerles et Cédric Veschambre
Scénographie
Clément Dubois
Costumes
Marie Thouly (merci à Philippe Léonard)
Lumières
Benoit Bregeault
Régie générale
Elsa Jabrin
Construction décor
Thomas Petrucci
Graphisme
Jérôme Pellerin

Photos : Julien Bruhat

 

Durée : 1h15
Spectacle tout public à partir de 8 ans

SOUFF-PETER-

Production Compagnie Le Souffleur de Verre.
Coproduction Le Caméléon – Pont-du-Château (63)
Soutien Conseil départemental du Puy-de-Dôme, Ville de Clermont-Ferrand, Fonds d’Insertion professionnelle de L’Académie de L’Union – ESPTL, DRAC Nouvelle-Aquitaine et Région Nouvelle-Aquitaine, Adami et Copie privée, SPEDIDAM.

« L’Adami gère et fait progresser les droits des artistes-interprètes en France et dans le monde. Elle les soutient également financièrement pour leurs projets de création et de diffusion. »
https://www.adami.fr/

« LA SPEDIDAM est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées »

Aide à la résidence d’écriture Théâtre La Coupole – Saint-Louis (68), Ville de Clermont- Ferrand, La Cour des Trois Coquins – scène vivante, Direction académique du Puy-de-Dôme (63), Le Magasin – Cie R/Ô – Saint-Etienne, Maison de la Culture Le Corbusier – Firminy (42).
Remerciements Théâtre Le Verso – Saint-Etienne (42).