Mon parcours

Après un cursus en arts appliqués, un BTS Design d’espace, de multiples expériences en théâtre de rue et en tant que comédien, je décide de réaliser mes propres scénographies.

Lors d’un stage de construction de décors encadré par Alain Picheret, décorateur et gérant de l’Atelier Artifice, je rencontre Jean-Claude Gal, directeur artistique du Théâtre du Pélican. Ce dernier me confie mes premières créations : Des Murs hauts comme des ogres (2012), puis La Vie comme un mensonge (2013).

Pascale Siméon, metteure en scène de la Cie Ecart Théâtre et professeur d’art dramatique au Conservatoire à rayonnement régional Emmanuel-Chabrier, fait ensuite appel à moi (L’Autre chemin des dames/2014 ; Projection privée/2015) ; puis c’est au tour de Martin Mallet, metteur en scène de la Cie Simple Instant, de me faire confiance (Hamlet machine/2015 ; Gaspard/2017).

Par ailleurs, j’ai assisté les scénographes Samuel Poncet (Corps et âmes/Théâtre du Pélican/2015) et Cervane Bouillard (Les Anatolies/Cie DF/2012/2013/2014).

Scénographe, je suis également constructeur, machiniste et accessoiriste pour plusieurs compagnies et théâtres d’Auvergne – le Centre Lyrique Clermont-Auvergne dirigé par Pierre Thirion-Vallet, La Cour des Trois Coquins, la Compagnie Dominique Freydefont –, ainsi que sur certains événements culturels, comme le festival Vidéoformes.

 

Ce parcours éclectique nourrit aujourd’hui mon travail de scénographe/décorateur et structure l’esprit dans lequel je l’envisage : toujours agir en équipe et sans cesse questionner  cette relation particulière entre l’artiste, le public et l’espace qui les réunit. 

 

Plus de détails dans mon CV

 

Aller vers : PORTFOLIO / MON APPROCHE DE LA SCENOGRAPHIE / CONTACT